Une maman écrit une poignante lettre au chirurgien de son bébé, sa lettre fait le tour du monde!

Jillian Benfield a toutes les raisons du monde d'être très reconnaissante envers son médecin, le docteur John Nigro.
C'est alors qu'elle était enceinte de 20 semaines que Jillian et son mari ont découvert que leur bébé pourrait naître avec le syndrome de Down.
Or, tout indique que le destin voulait s'abattre sur les deux parents, car voilà que peu après la naissance de leur fils Anderson, on découvrait que le nouveau-né faisait aussi face à une importante défaillance cardiaque qui nécessiterait une intervention chirurgicale à coeur ouvert.
À cet effet, les médecins ne pouvaient pas le cacher aux parents : les risques de perdre leur enfant lors d'une telle intervention étaient très élevés.
Mais juste avant que la chirurgie ait lieu, la mère d'Anderson a décidé de coucher sur papier ce qu'elle ressentait. Elle a donc adressé une lettre au docteur qui serait chargé de l'opération importante sur son fils.
Voici une traduction de la lettre qu'elle lui a écrite :
« Cher docteur Nigro,
Je ne désirais pas vous rencontrer. En fait, j'étais en colère tout au long du trajet de deux heures et demie que j'ai effectué afin de me rendre jusqu'ici. Vous voyez, la raison est qu'on m'avait assuré à de nombreuses reprises que mon fils n'aurait pas besoin de subir une opération à coeur ouvert. Et puis, soudainement, c'est comme si il y avait une explosion et que mon conjoint et moi avions été soufflés jusqu’à votre bureau.
Je suis venue ici préparée mentalement. La journaliste en moi a effectué toutes les recherches possibles afin d'en savoir le plus sur les interventions à coeur ouvert. Je ne vous aurais pas laissé aveuglément ouvrir la poitrine de mon fils pour la simple raison que vous êtes le chirurgien qui est le plus proche géographiquement.
Je vous ai même demandé : « Avez-vous déjà perdu un bébé au cours d'une chirurgie cardiaque? » et en baissant la tête, vous avez tristement répondu que « oui ». Il y avait notamment cette petite fille parmi des centaines d'autres patients qui était atteinte du syndrome de Down et qui est décédée à la maison dans son sommeil. Et même si cette histoire datait de plus de dix ans, j'ai senti dans votre voix que cette mort vous affectait toujours autant. Et c'est en constatant cela que j'ai su que vous étiez celui qu'il nous fallait.
Le jour de l'opération, vous avez aussitôt remarqué que j'étais très nerveuse. Vous m'avez donné un mouchoir en me disant que tout irait bien. Vous étiez plus que confiant. Vous m'avez rappelé que de sauver des vies d'enfant, c'est le métier que vous faites jour après jour. 
Si mon fils était né dans les années 80, son espérance de vie aurait été de 25 ans. À l'heure actuelle, son espérance de vie est de 60 ans et c'est grâce à des gens comme vous.
Je sais que vous avez passé plus d'une dizaine d'heures sur les bancs d'école à vous éduquer afin de pouvoir exécuter votre travail. Je sais aussi que vous avez passé plus de vingt ans à dédier votre vie pour celle des autres et ainsi, effectuer parfois de vrais petits miracles.
Je vous ai vu arriver au travail même un samedi ou un dimanche. Je sais que vous auriez aimé avoir un petit moment de répit, mais que vous ne pouvez même pas profiter de vos temps libres tant que vous ne vous êtes pas assuré que vous n'avez pas tout faire pour vos jeunes patients. Je suis aussi consciente que votre femme vous voit peu. Je sais que vous avez dédié votre vie pour celle des autres.
Peu importe ce qu'on dit sur l'état de notre système de santé, vous en êtes le côté lumineux. Vous passe une grande partie de votre vie à l'intérieur de ces murs dans le seul but de sauver des vies et améliorer le futur des gens.
Quand nous sommes enfants, on nous dit que les superhéros ont de gros muscles et une cape. Depuis que je suis adulte, je sais maintenant que les superhéros portent en fait des vêtements chirurgicaux.
Merci pour toute votre détermination. Merci pour toutes ces années que vous avez consacrées afin d'améliorer vos connaissances et votre expertise. Merci de réparer le coeur brisé de mon fils. Merci de consacrer votre vie à faire en sorte que celle des autres une vie meilleure. »
On ignore maintenant si cette lettre très touchante a joué un rôle important dans l'intervention chirurgicale qui a été effectuée auprès du bébé de Jillian, mais une chose est certaine, la mère a bien fait de remercier le chirurgien, car celui-ci a réussi avec brio la délicate opération.
Le petit bébé Anderson se porte maintenant à merveille et souhaitons que la lettre de Jillian inspire d'autres parents à avoir tout le courage nécessaire lorsqu'ils auront à traverser une expérience similaire
Une maman écrit une poignante lettre au chirurgien de son bébé, sa lettre fait le tour du monde! Une maman écrit une poignante lettre au chirurgien de son bébé, sa lettre fait le tour du monde! Reviewed by Issaoui Moetez on 20:54:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.