Si vous vous réveillez en pleine nuit et n'arrivez plus à bouger, voici ce que ça signifie!

Il nous arrive de vivre des choses étranges au cours de nos vies, incluant la paralysie du sommeil. Celle-ci se caractérise par l’incapacité de bouger, tout en étant conscient de ce qui se passe autour de soi, et ça peut être assez terrifiant.
Si cela vous est déjà arrivé, vous savez à quel point cela suscite de l’effroi. Selon ce que rapporte le site Santé Plus Mag, sachez que aussi effrayant cela puisse-t-il être, ça demeure inoffensif. Ce phénomène se produit entre deux phases de sommeil, soit entre la phase hypnagogique, celle juste avant de sombrer dans le sommeil, et la phase hypnopompique qui se produit durant le sommeil paradoxal.
Lorsque l’on s’endort, le corps se relaxe et le cerveau perd peu à peu conscience de ce qui l’entoure. Or, pendant la paralysie du sommeil, le cerveau demeure pleinement conscient tandis que le corps est entré dans un état de relaxation total, voire de paralysie comme cela se produit en sommeil paradoxal. C’est à ce moment que la personne panique en se rendant compte qu’elle ne peut pas bouger, malgré tous les efforts qu’elle déploie. Elle se trouve en état d’éveil partiel, sans contrôle des muscles.
La plupart des gens ne font l’expérience de ce phénomène qu’une ou deux fois au cours de leur vie, mais d’autres la connaissent bien plus fréquemment, voire même plusieurs fois au cours d’une semaine. L’Université de Penn State a mené une étude démontrant que près de 80% de la population est familière avec la paralysie du sommeil, et que ceux qui sont plus enclins à en vivre des épisodes répétés souffrent de troubles nerveux comme la dépression et l’anxiété.
Les personnes sous certains traitements ou souffrant d’apnée ou d’autres troubles liés au sommeil sont aussi davantage à risques.
Quels sont les facteurs de risques les plus communs ?
·             Manque de sommeil
·             Des horaires de sommeil irréguliers
·             Des troubles mentaux causés par le stress ou la bipolarité
·             Dormir sur le dos
·             La narcolepsie
·             Avoir des crampes pendant le sommeil
·             Certaines médications, comme celles servant à traiter le trouble du déficit d’attention et de l’hyperactivité
·             Consommer des drogues
Et comment déterminer que l’on souffre de la paralysie du sommeil ? La personne est incapable de bouger ou parler, cela peut durer quelques secondes, voire quelques minutes, et le phénomène est parfois accompagné d’hallucinations visuelles ou auditives.
Bien qu’elle ne soit pas néfaste en elle-même, la paralysie du sommeil peut cacher un autre problème pouvant nécessiter un traitement médical. Afin de la traiter, vous pouvez consulter un spécialiste du sommeil, si ce phénomène persiste ou devient plus grave.
Comment peut-on la traiter ? Le phénomène en soi est normal, mais elle peut découler de d’autres troubles qui pourraient nécessiter des traitements. Mais vous pouvez la réduire en :
·             Établissant des horaires de sommeil fixes
·             Suivant une thérapie contre la dépression
·             Consultant un spécialiste en santé mentale
·             Consultant un spécialiste du sommeil
·             Traitant tous vos autres troubles du sommeil
·             Facilitant le sommeil en consommant des tisanes à la camomille ou la verveine
Un tout petit changement de votre mode de vie peut espacer les épisodes de paralysie du sommeil, comme un peu plus d’heures de sommeil ou une réduction de votre stress.
Les experts confirment que le manque de sommeil augmente le risque d’épisodes de paralysie du sommeil et font quelques recommandations pour améliorer la qualité de votre repos :
·             Réduire ou cesser la consommation d’alcool, de drogue, de nicotine et de caféine
·             Garder votre chambre exempte d’appareils électroniques
Rappelez-vous, aussi stressante que soit la paralysie du sommeil, elle est inoffensive, alors il faut vous calmer et vous concentrer sur votre respiration afin qu’elle revienne à un rythme normal. Pour vous réveiller plus rapidement, remuez les yeux d’un côté ou de l’autre, bougez la langue, agitez les doigts ou tentez de grimacer. De plus, une intervention de l’extérieur peut mettre fin à ce trouble, alors prévenez votre conjoint de ce problème, qu’il puisse vous aider à surmonter ces épisodes stressants.

Si vous vous réveillez en pleine nuit et n'arrivez plus à bouger, voici ce que ça signifie! Si vous vous réveillez en pleine nuit et n'arrivez plus à bouger, voici ce que ça signifie! Reviewed by Issaoui Moetez on 21:01:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.