Peu de temps après sa mort, ce que les infirmières trouvent dans la chambre de cette dame les fait éclater en pleurs!

Des milliers de personnes décèdent dans des maisons de soins chaque jour. Certains attendent ne serait-ce qu’une visite ou un appel de leur famille et nombreux sont ceux qui meurent, déçus et tristes après une vie de solitude. Une vieille dame est dans ce cas. Considérée sénile par les infirmières de sa maison de soins, elles murmurent des méchancetés à son égard. Suite à son décès, une infirmière trouve une lettre dans un de ses tiroirs… « Mes chères sœurs, que voyez-vous quand vous me regardez ? Une vieille femme, pas très intelligente, amère et avec des habitudes bizarres. Des yeux rêveurs qui contemplent le néant. Une vieille qui recrache sa nourriture et ne répond pas quand vous lui dites : « S’il te plaît, essaie au moins. » Vous pensez que je ne remarque rien autour de moi, que je perds mes chaussures et mes gants, que je suis indisciplinée et qu’on doit me laver et me nourrir. Que je ne fais que regarder les jours passer. Regardez plus près, parce que ce n’est pas moi. Je vais vous dire qui je suis. J’ai été une fillette de 10 ans, qui a aimé son père, sa mère, ses frères, ses sœurs. J’ai été une fille de 16 ans, portée par les ailes de ses rêves et désirant trouver le véritable amour. J’ai été une jeune mariée à 20 ans, mon cœur battait la chamade car je m’apprêtais à faire une promesse qui durerait toute ma vie. J’ai 30 ans, j’ai mes propres enfants, tout va si vite et j’aime ma maison. J’ai 40 ans, les enfants grandissent et ce qui nous unit est pour la vie. À 50 ans, mes enfants ont quitté la maison, mais je suis heureuse avec mon mari. Dans la soixantaine, je fais à nouveau sauter des bébés sur mes genoux. Je suis entourée des miens, mais le ciel s’assombrit quand mon mari meurt. En pensant à l’avenir, je ne vois que les ténèbres. Mes enfants m’ont quittée, ils ont les leurs à s’occuper. Je pense à combien j’ai aimé. Maintenant vieille femme, je suis isolée. Le corps fait son temps, tout comme la santé et la beauté. Je n’ai plus qu’une pierre à la place du cœur, malgré tout, une jeune fille demeure en vie dans ces ruines. Mon cœur fatigué vit toujours des sentiments puissants. Je me rappelle les beaux jours et les jours plus tristes. Dans mes souvenirs, je vis à nouveau l’amour et mon passé. Toutes ces années sont bien peu et ont passé trop vite. Rien ne dure éternellement. Ouvrez vos yeux, regardez-la. Cette vieille femme qui est tout sauf amère et fragile. »
Peu de temps après sa mort, ce que les infirmières trouvent dans la chambre de cette dame les fait éclater en pleurs! Peu de temps après sa mort, ce que les infirmières trouvent dans la chambre de cette dame les fait éclater en pleurs! Reviewed by IsS A Oui on 09:28:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.