La caissière fond en larmes quand une cliente lui crie dessus, mais ce que son patron fait laisse les autres clients sans mots!

Une femme travaillait il y a quelques années en tant que caissière, et a décidé de partager une histoire :

« Quand j’étais étudiante, je travaillais dans un magasin vendant des articles de bureau. J’avais besoin d’argent, mais j’aimais mon travail et mes collègues. Avant que l’école ne commence, c’était une très grande période, car tous les parents faisaient des provisions de fournitures scolaires pour leurs enfants. Les superviseurs nous aidaient pour faire face à l’achalandage. Une femme très bien vêtue, teinte en blonde et avec un sac à main griffé est passée à ma caisse et a placé ses achats sur le comptoir et m’a balancé ses coupons rabais à la figure. Je lui ai souri et lui ai demandé si tout était correct. Elle m’a ignorée et continuait de texter avec son téléphone tandis que sa fille d’environ 7 ans était silencieuse.

Un des coupons était expiré depuis plus d’un an ! Et les bons n’étaient pas valables pour ses produits. Lorsque je l’en ai informée elle m’a dit : « Pourquoi ? C’est un coupon et ils doivent être bons pour tout ça. » Elle s’est fâchée et m’a dit qu’elle voulait parler au gérant, qu’elle n’avait pas le temps pour ces bêtises.

J’ai fait signe à mon patron qui s’est approché. À ce moment, elle s’est penchée sur sa fille, disant avec une voix doucereuse : « Tu vois ma chérie ? Il faut que tu étudies pour ne pas finir comme eux à la caisse. »

J’ai rougi de honte et je retenais mes larmes en disant que j’étudiais au collège tout en travaillant ici. Mon patron était derrière moi et lui a demandé calmement de répéter ce qu’elle venait de dire. Elle l’a fait et a dit que le client a toujours raison et qu’il devait honorer ses coupons.

Mon patron l’a regardée, puis il a retiré ses achats. « Que faites-vous !? » cria-t-elle. Mon patron lui a répondu : « Je ne vous laisserai pas rester ici et insulter mon personnel. Allez vous-en. Nous ne voulons pas faire affaire avec vous. » Elle est devenue rouge pivoine alors que les autres clients la fixaient, avant de faire une scène.

Elle a attrapé son sac à main, ses coupons et sa fille et s’est précipitée hors du magasin en criant : « Je ne reviendrai jamais ici ! J’appellerai votre patron et vous serez tous congédiés ! » Mon patron a ri en disant « Savez-vous qui je suis ? » puis, il m’a dit de prendre une pause avant de reprendre ma caisse. »

Une femme travaillait il y a quelques années en tant que caissière, et a décidé de partager une histoire :

« Quand j’étais étudiante, je travaillais dans un magasin vendant des articles de bureau. J’avais besoin d’argent, mais j’aimais mon travail et mes collègues. Avant que l’école ne commence, c’était une très grande période, car tous les parents faisaient des provisions de fournitures scolaires pour leurs enfants. Les superviseurs nous aidaient pour faire face à l’achalandage. Une femme très bien vêtue, teinte en blonde et avec un sac à main griffé est passée à ma caisse et a placé ses achats sur le comptoir et m’a balancé ses coupons rabais à la figure. Je lui ai souri et lui ai demandé si tout était correct. Elle m’a ignorée et continuait de texter avec son téléphone tandis que sa fille d’environ 7 ans était silencieuse.

Un des coupons était expiré depuis plus d’un an ! Et les bons n’étaient pas valables pour ses produits. Lorsque je l’en ai informée elle m’a dit : « Pourquoi ? C’est un coupon et ils doivent être bons pour tout ça. » Elle s’est fâchée et m’a dit qu’elle voulait parler au gérant, qu’elle n’avait pas le temps pour ces bêtises.

J’ai fait signe à mon patron qui s’est approché. À ce moment, elle s’est penchée sur sa fille, disant avec une voix doucereuse : « Tu vois ma chérie ? Il faut que tu étudies pour ne pas finir comme eux à la caisse. »

J’ai rougi de honte et je retenais mes larmes en disant que j’étudiais au collège tout en travaillant ici. Mon patron était derrière moi et lui a demandé calmement de répéter ce qu’elle venait de dire. Elle l’a fait et a dit que le client a toujours raison et qu’il devait honorer ses coupons.

Mon patron l’a regardée, puis il a retiré ses achats. « Que faites-vous !? » cria-t-elle. Mon patron lui a répondu : « Je ne vous laisserai pas rester ici et insulter mon personnel. Allez vous-en. Nous ne voulons pas faire affaire avec vous. » Elle est devenue rouge pivoine alors que les autres clients la fixaient, avant de faire une scène.

Elle a attrapé son sac à main, ses coupons et sa fille et s’est précipitée hors du magasin en criant : « Je ne reviendrai jamais ici ! J’appellerai votre patron et vous serez tous congédiés ! » Mon patron a ri en disant « Savez-vous qui je suis ? » puis, il m’a dit de prendre une pause avant de reprendre ma caisse. »

La caissière fond en larmes quand une cliente lui crie dessus, mais ce que son patron fait laisse les autres clients sans mots! La caissière fond en larmes quand une cliente lui crie dessus, mais ce que son patron fait laisse les autres clients sans mots! Reviewed by IsS A Oui on 17:31:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.