Le bébé ne vivra pas plus d'un an. Mans sans lui, sa mère serait morte.


Si Katie Hanson n'était pas tombée enceinte, elle serait probablement morte à l'heure actuelle.
En effet, comme Katie a eu sa deuxième grossesse à 23 ans, c'est suite à un examen de routine afin de faire un suivi de grossesse que le docteur a découvert que la future maman souffrait d'un cancer du col de l'utérus.

Devant un tel diagnostic, le docteur avait un choix déchirant à proposer à la future maman: elle devrait se faire avorter pour être traitée ou sinon, elle risquait que la maladie gagne du terrain pendant la grossesse.

Mais l'amour d'une mère étant ce qu'il est, Katie a décidé de faire le pari de terminer sa grossesse.
Puis, dès qu'elle a accouché de son bébé Willow, Katie a été opérée. On lui a retiré 8 cm de son col de l'utérus.

Aujourd'hui, Katie est complètement guérie de la maladie.
Toutefois, elle a appris après quelques mois que le petit Willow souffrait de la maladie des cellules à inclusions, une maladie qui affecte le cœur, la digestion, la respiration et les articulations. 

Seulement 72 cas ont été répertoriés dans le monde.
Aux dires des médecins, Willow ne pourra pas vivre au-delà de 3 ans.
Évidemment, ce n'est pas évident d'accepter une telle situation pour les parents, mais ceux-ci comptent donner à Willow tout l'amour du monde. 
Car après tout, c'est Willow qui a sauvé la vie de sa maman.
Le bébé ne vivra pas plus d'un an. Mans sans lui, sa mère serait morte. Le bébé ne vivra pas plus d'un an. Mans sans lui, sa mère serait morte. Reviewed by MoeZ Issaoui on 01:16:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.