Elle pense que son conjoint ronfle dans le lit alors elle le pousse, mais il vient de mourir.

Lisa Lee, une jeune femme d’Ashington, dans le Norhumberland, a vécu l’horreur.
Alors qu’elle pensait pousser son conjoint de leur lit pour des ronflements très bruyants, elle s’est aperçue qu’il était mort et qu’il s’agissait de ses derniers râles.
Lewis Little, 25 ans, souffrait du syndrome de Brugada, une condition qui cause de l’arythmie cardiaque ainsi que de potentiels arrêts cardiaques. Toutefois, il n’y avait qu’un faible risque pour que son cœur s’arrête en pleine nuit.
Maintenant, la jeune mère et veuve lance une pétition pour que les gens atteints de ce syndrome soient munis d’un défibrillateur interne, ce qui aurait pu, selon elle, sauver la vie de son conjoint.
« On nous avait dit que Lewis aurait une longue vie saine, mais il est mort un an après le diagnostic.
Nous étions dans le lit, je pensais qu’il ronflait, alors je l’ai poussé en lui disant d’arrêter. Mais les draps étaient mouillés, quelque chose n’allait pas. J’ai allumé la lumière et j’ai vu que son visage était pourpre, il ne respirait pas. J’ai appelé une ambulance, ça a duré une éternité. On a prononcé son décès à l’hôpital. »

« J’ai appris que le ronflement, c’était l’air qui s’échappait de son corps. Perdre Lewis nous a détruits, notre fils Tyler et moi. Je veux que les gens atteints de la même condition aient la possibilité d’avoir un défibrillateur interne.
Cette condition est un tueur silencieux, je veux que les gens y soient sensibilisés. »

Lewis a vécu une vie normale et active, aucune médication ne lui a été prescrite. Lisa craint que son fils soit touché aussi par ce syndrome et que l’histoire se répète. 

Elle pense que son conjoint ronfle dans le lit alors elle le pousse, mais il vient de mourir. Elle pense que son conjoint ronfle dans le lit alors elle le pousse, mais il vient de mourir. Reviewed by Admin3 on 18:26:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.