Le maire de Lunel ne veut rien savoir des “djihadistes repentis”.

Claude Arnaud, le maire de Lunel, a clairement affirmé s'opposer à ce qu'un djihadiste originaire de la commune puisse retourner au bercail.
À cet effet, le maire de Lunel n'a vraiment pas mâché ses mots en affirmant à propos des djihadistes: "Ils doivent être jugés sur le terrain. Ils sont dans un autre monde et une autre lutte. Ce sont des ennemis de la République française. Ce sont les Kurdes qui les détiennent, qu’ils soient jugés par les Kurdes."
Le maire a réagi ainsi après qu'un homme suspecté d'être relié à Daesh a été filmé dans un reportage.
L'homme prétend n'avoir aucun lien avec Daesh et que s'il s'est rendu en Syrie, c'était pour aller y chercher son petit frère: "Je suis venu sans idéal, je ne connaissais aucune sourate."
Toutefois, comme le démontrait le reportage, des photos montrant l'homme en question avec des armes dans les mains laissent croire le contraire. À cela, l'homme aurait répondu: "Je veux retourner chez moi. Ils m’ont dit que j’allais rentrer chez moi. Je finis les interrogatoires, et je rentre chez moi."
Aux dires d'Hervé Dieulefes, le maire de Saint-Just, une commune à proximité de Lunel, celui-ci semble partager le point de vue du maire de Lunel: "Un gamin que j’ai connu tout petit. Mais comme d’autres, il a fait un choix de vie. Il a voulu partir, qu’il y reste."
Voici un reportage: 

Le maire de Lunel ne veut rien savoir des “djihadistes repentis”. Le maire de Lunel ne veut rien savoir des “djihadistes repentis”. Reviewed by Admin3 on 14:59:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.