Leclerc admet avoir vendu des produits Lactalis après qu'ils aient fait l'objet d'un rappel.

Alors qu'un rappel avait été fait le 21 décembre, le premier groupe français de grande distribution, E.Leclerc, aurait quand même continué à vendre des produits Lactalis concernés par ce rappel dans plusieurs de ses magasins.
Dans un communiqué publié par le distributeur dans lequel il reconnaît sa culpabilité d'avoir continué à vendre des produits, et ce, malgré qu'on ait détecté dans ceux-ci la présence de salmonelle, E.Leclerc confie ses agissements de façon très claire en expliquant qu'il "apparaît que 984 produits ont malgré tout été vendus après le rappel dans plusieurs magasins".
La compagnie a aussi révélé qu'elle ne comptait plus répéter la même erreur en effectuant " un audit des procédures afin d’identifier précisément les raisons de ce dysfonctionnement et de mettre en place les mesures correctives nécessaires".
De plus, E.Leclerc a précisé qu'il aurait identifié les consommateurs ayant acheté les produits contaminés et que ceux-ci devraient être contactés par les directions des magasins où les achats ont eu lieu. 
Leclerc admet avoir vendu des produits Lactalis après qu'ils aient fait l'objet d'un rappel. Leclerc admet avoir vendu des produits Lactalis après qu'ils aient fait l'objet d'un rappel. Reviewed by Admin3 on 15:10:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.