Un gendarme repose entre la vie et la mort après qu'il ait été frappé par un chauffard ivre.

Dans le Jura, à Lons-le-Saunier, un policier s'est retrouvé grièvement blessé après qu'un chauffard ivre l'ait percuté.
Le conducteur de 46 ans était dans un état d'ébriété hors du commun, compte tenu qu'il avait un taux d'alcoolémie de 3,35 grammes d'alcool par litre de sang.
Quant au gendarme, celui-ci est parvenu à survivre à l'incident, mais il s'en tire avec 12 côtes cassées et une fracture du bassin, en plus d'un enfoncement du pneumothorax.
Selon le procureur Jean-Luc Lennon, le gendarme serait demeuré conscient et on ne craint plus pour sa vie.
C'est dimanche en après-midi qu'un gendarme avait tenté d'immobiliser le véhicule du chauffard, après avoir vu ce dernier sortir d'un débit de boissons.
Le chauffard avait pris la fuite en roulant sur plusieurs kilomètres.
C'est finalement à Sainte-Agnès qu'un autre gendarme a tenté d'immobiliser le véhicule en s'avançant à pied vers celui-ci.
Le chauffard aurait ensuite foncé tout droit sur le gendarme.
Aux dires du procurer Jean-Luc Lennon, le parquet envisagerait "d'ouvrir une information judiciaire devant le pôle criminel pour tentative d'homicide sur un militaire de la gendarmerie nationale". 

Un gendarme repose entre la vie et la mort après qu'il ait été frappé par un chauffard ivre. Un gendarme repose entre la vie et la mort après qu'il ait été frappé par un chauffard ivre. Reviewed by Admin3 on 16:31:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.