Un nouveau rapport affirme que la baisse à 80 km/h est “brutale” et “inefficace”

De nouvelles informations concernant un rapport du Sénat sur l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les axes secondaires laissent croire que les départements pourraient avoir la responsabilité de déterminer quelles seront les routes à limiter.

Alors que nous sommes seulement à quelques semaines de l'abaissement de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires, le rapport du Sénat laisse penser que l'application de cet abaissement pourrait être faite selon les besoins identifiés.

C'est du moins ce qui semble être l'avis des sénateurs qui semblent douter grandement de l'efficacité d'abaisser la limite de vitesse.

Dans leur rapport, ceux-ci n'hésitent pas à accoler à ce projet d'abaissement des limites de vitesse des termes percutants tels que "brutalité" et "inefficacité".

Pour ce faire, les trois sénateurs à l'origine du rapport mettent en lumière une expérience qui avait menée de 2015 à 2017 en la qualifiant de "pas assez longue et sur des tronçons trop courts".

Et les sénateurs ajoutent: "Il apparaît que l'accidentalité sur les sections concernées a baissé durant l'expérimentation. Néanmoins, les nombres d'accidents considérés étant peu élevés, cette baisse n'est pas statistiquement significative."

Ainsi, ce que suggèrent les sénateurs, c'est de laisser à la discrétion des conseils départementaux et des préfets, en lien avec les maires mais aussi les associations d'usagers de la route et de riverains de décider des zones qui seraient le plus à risque et qui gagneraient à voir être diminuée la limite de vitesse.

À cet effet, les sénateurs expliquent: "Une telle mesure de réduction généralisée, qui touchera sans discernement la majorité des routes nationales et départementales hors agglomération, est vécue comme pénalisante par de nombreux territoires enclavés."

Sinon, les sénateurs précisent aussi qu'il faudra que la population se montre aussi favorable à ces limitations de vitesse, ce qui ne semble pas faire l'unanimité pour le moment. Michel Raison, sénateur LR de la Haute-Saône, a dénoncé lors de son passage à RMC que les "80 km/h ont été décidés brutalement" tout en expliquant: "Pour que cela fonctionne, il faut un minimum d'acceptabilité. Si on donne le pouvoir aux départements, ce sera plus efficace et aussi plus démocratique."

Quant à ceux et celles qui doutent de la pertinence du rapport, Raison se dit d'un tout autre avis: ""Le rapport est soutenu par le président du Sénat, et désormais entre les mains du Premier ministre."

Rappelons que c'est dès le 1er juillet que la vitesse sur les voies secondaires passera de 90 à 80 km/h.

Les autorités espèrent ainsi que cette mesure contribuera à faire diminuer le nombre de décès sur les routes.

Voici un reportage de BFMTV:

Un nouveau rapport affirme que la baisse à 80 km/h est “brutale” et “inefficace” Un nouveau rapport affirme que la baisse à 80 km/h est “brutale” et “inefficace” Reviewed by IsS A Oui on 12:39:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.