Une féministe s'en prend à l'entre-jambes des hommes qui s'écartent trop dans le métro.

En Russie, une activiste plutôt originale s'en prend aux hommes qui ont la mauvaise habitude de trop s'écarter les jambes en public. En effet, afin de prévenir la propagation de cette pratique qu'on surnomme le "manspreading", la jeune femme a préparé une solution en diluant de l'eau de javel avec de l'eau et ainsi, elle en jette sur les pantalons de ses victimes.
La femme de 20 ans nommée Anna Dovgalyuk est étudiante en droits et elle croit que son gouvernement est inactif quant aux agressions qui sont perpétrées par des hommes. D'ailleurs, elle considère que les hommes qui s'écartent trop les jambes dans les endroits publics commettent justement une agression en agissant ainsi.

Depuis un certain moment, Anna parcourt donc les transports en commun de Saint-Pétersbourg et lorsqu'elle tombe sur un homme qui commet un acte de "manspreading", elle lui jette de la solution javellisée sur ses pantalons en visant la zone de son entrejambe.

Afin de préparer sa solution, la jeune femme affirme avoir dilué six litres d'eau de javel dans trente litres d'eau. Grâce à cette solution, elle a maintenant une arme efficace qui lui permet de lutter contre le "manspreading" tout en évitant de blesser qui que ce soit. Toutefois, les hommes visés par Anna devront dire adieu à leur pantalon.
D'ailleurs, selon ce qu'affirme Anna, la solution qu'elle a préparée 30 fois plus concentrée que lorsqu'on utilise de l'eau de javel en faisant la lessive. Ainsi, il ne suffit que de quelques minutes avant que les pantalons attaqués par Anna ne perdent complètement leurs couleurs.

Anna explique que le "manspreading" fait déjà l'objet de plusieurs luttes dans différentes villes du monde, mais en ce qui concerne Saint-Pétersbourg et les autres villes de la Russie, celle-ci croit que la pratique du "manspreading" a atteint des proportions qui nécessitent une intervention urgente de sa part.

À cet effet, il faut souligner que le président de la Russie, Vladimir Poutine, est un adepte reconnu du "manspreading". L'ancienne candidate à la présidence des États-Unis, Hillary Clinton, avait déjà affirmé que chaque fois qu'elle avait rencontré Poutine, celui-ci se faisait un malin plaisir de bien écarter ses jambes afin de prendre ses aises.
Souhaitons maintenant à Anna qu'elle ait un jour la chance de croiser le chemin de Vladimir Poutine afin qu'elle puisse enfin lui donner une bonne leçon quant à ses mauvaises habitudes. Mais à bien y penser, c'est peut-être une meilleure chose pour elle que cela ne se produise jamais...




Une féministe s'en prend à l'entre-jambes des hommes qui s'écartent trop dans le métro. Une féministe s'en prend à l'entre-jambes des hommes qui s'écartent trop dans le métro. Reviewed by MoeZ Issaoui on 13:27:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.