Voici comment votre corps peut réagir suite à une relation

Après les relations, la plupart des couples optent pour des câlins, discuter, ou si c’est l’heure du coucher, tomber dans un sommeil post-coïtal très profond.
Mais parfois, des choses inattendues peuvent s’inviter. Dans cet article nous vous exposons 6 choses qui peuvent arriver à votre corps après un rapport, et comment les gérer.

La douleur pendant les rapports peut vous laisser endolorie
Certes, le rapport n’est pas censé faire mal, mais des relations douloureuses peuvent se produire, et cela peut être dû à différentes raisons. Si vous avez atteint l’orgasme pendant les rapports, vous pourriez ressentir des crampes dans votre utérus par la suite. Selon Jennifer Ashton, gynécologue et co-animatrice de l’émission The Doctors, l’acte de contact physique ou d’activité libère de l’ocytocine, qui provoque des contractions utérines. La sécheresse vaginale, le stress et les problèmes de santé tels que l’endométriose peuvent tous entrainer de la douleur après un rapport.

Ce qu’il faut faire : si vous sentez que les crampes précitées n’arrivent que de temps en temps, ce n’est pas inquiétant. Mais si la douleur commence à interférer avec votre activité, vous devriez consulter votre gynécologue, car une douleur régulière après un rapport pourrait être un signe d’endométriose, de fibromes ou même du cancer de l’ovaire.

Vous pouvez ressentir une sensation de brûlure dans votre vagin

La sensation de brûlure dans le vagin que vous pouvez ressentir pendant la miction après le rapport n’est probablement pas une IST effrayante. D’après Dr Jennifer Ashton, il peut y avoir un engorgement des tissus vaginaux, et comme l’urètre est si près du vagin, cela peut causer des brûlures ou des picotements temporaires en urinant après un rapport. Mais cette sensation de brûlure devrait être temporaire et brève, donc si elle dure des heures ou des jours plus tard, il se peut que cela soit plus sérieux.

Ce qu’il faut faire : Assurez-vous d’utiliser du lubrifiant pendant les rapports pour réduire l’inconfort ou la douleur. Essayez l’un des lubrifiants naturels approuvés par les gynécologues.

Vous pouvez avoir des taches après le rapport
Il s’agit d’une petite tache de sang ou d’un petit point. Selon Jennifer Ashton, la cause la plus commune serait une inflammation du col de l’utérus qui se contracte pendant les rapports. Le vag1n peut aussi se couper légèrement lors de rapports brutaux ou même lorsque vous changez de partenaire. Le sang provenant d’un col de l’utérus enflammé ou de coupures vaginales est normalement rouge vif, mais si vous voyez du sang plus sombre, ce n’est pas une cause immédiate d’inquiétude non plus, il pourrait s’agir de sang menstruel provenant de votre utérus.

Ce qu’il faut faire : nettoyez-vous et ne vous inquiétez pas. Si un saignement post-coïtal survient plus d’une fois, vous devez consulter votre gynécologue.



Vous pourriez avoir des démangeaisons
Si vous sentez une démangeaison agaçante après avoir eu des relations, il est probable que vous ayez une sensibilité à un lubrifiant, un gel, ou même un préservatif que vous venez d’utiliser, explique la gynécologue Alyssa Dweck, co-auteur du livre V is for Vagina.

Ce qu’il faut faire : Si cela se produit régulièrement, parlez-en à votre médecin. Il pourra vous soumettre à des tests d’allergie au latex ou à une allergie génitale.

Vous pourriez développer une infection des voies urinaires (IVU)
Selon les statistiques, une femme sur cinq souffrira d’une infection des voies urinaires au moins une fois au cours de sa vie, et il est facile de comprendre pourquoi : le rapport est la principale cause d’infections urinaires. Le fait d’avoir des relations peut transférer des bactéries de l’intestin à la cavité vaginale et jusqu’à l’urètre, causant une infection douloureuse, brûlante et irritante.

Ce qu’il faut faire : Pisser dans les 30 minutes suivant le rapport. La miction permettra d’évacuer les bactéries qui ont pu se retrouver dans l’urètre et ainsi réduire les risques d’infection urinaire.



Si vous ne faites pas attention, vous pourriez vous retrouver avec une IST
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 357 millions de personnes contractent chaque année l’une des quatre IST suivantes : chlamydia, gonorrhée, syphilis ou trichomonase





Voici comment votre corps peut réagir suite à une relation Voici comment votre corps peut réagir suite à une relation Reviewed by IsS A Oui on 15:01:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.