About Me

header ads

Voici ce qui arrive à un enfant quand il est pieds nus



 Assister aux premiers pas d'un enfant est une immense émotion qui reste gravée dans la mémoire. La joie d'un parent n'a d'égale que le soin de trouver les bonnes chaussures qui peuvent accompagner l'enfant dans sa nouvelle aventure. Il ne suffit pas de choisir le modèle le plus mignon, mais il faut acheter le plus fonctionnel et le plus confortable. Cependant, tout cela pourrait s'avérer un gaspillage d'efforts, puisque, selon certaines études, la meilleure solution pour les enfants est de rester pieds nus.

Les habiletés qu'un enfant doit développer pour apprendre à bien marcher sont l'orientation spatiale, la coordination et l'équilibre. Le système sensoriel d'un organisme en croissance est capable de mieux acquérir ces compétences et plus rapidement sans l'aide de chaussures.

Les pieds sont parmi les organes les plus riches en récepteurs et sont donc essentiels pour transmettre l'information nécessaire au cerveau par contact direct avec le sol. Ce mécanisme agit en synergie avec les systèmes proprioceptif et vestibulaire, déterminant le mouvement, la posture et le centre de gravité.


Cela ne signifie pas que les enfants ne doivent pas porter de chaussures du tout, mais que leur utilisation ne doit être restreinte qu'à l'extérieur, laissant les pieds libres lorsque l'enfant est à la maison ou dans un environnement contrôlé et sûr.

L'utilisation précoce de chaussures peut être un obstacle au développement du cerveau de l'enfant, l'empêchant d'apprendre à marcher correctement. Une fois qu'il aura maîtrisé sa déambulation, vous pouvez penser à prendre des chaussures avec une semelle plus ferme.


L'un des aspects les plus intéressants de la recherche est que ces principes peuvent également s'appliquer aux adultes. Peu importe l'âge de l'individu, car même à maturité ou aux troisième et quatrième âges, le cerveau peut encore bénéficier de la rétroaction tactile reçue des pieds. De cette façon, de nouvelles connexions neuronales sont générées et une amélioration modérée du mouvement et de l'équilibre peut être obtenue.

Ce sont évidemment des remèdes à adopter toujours sous surveillance médicale, mais certainement efficaces pour aider les personnes ayant des difficultés motrices à retrouver plus de maîtrise et d'efficacité dans leurs activités quotidiennes.