About Me

header ads

C’est ainsi que l’enfant qui fume 40 cigarettes par jour ressemble aujourd’hui

Cette histoire vous donnera froid dans le dos. Cet enfant, âgé de 2 ans à peine, avait une habitude plus qu’ahurissante voire scandaleuse. Il fumait plus de 40 cigarettes par jour depuis qu’il a appris à marcher. Voici ce qu’il est devenu aujourd’hui.

Il s’appelle Ardi Rizal, il est indonésien. Vous avez surement entendu parler de cette petite frimousse de deux ans qui fumait plus de 40 cigarettes quotidiennement. C’était en 2010, et n’était encore que bébé lorsqu’il a tenu une cigarette pour la première fois dans ses mains et ça n’avait l’air de choquer personne. Jusqu’à ce que son histoire choquante fasse le tour des réseaux sociaux et que ça alarme les organisations protectrices de l’enfance qui ont agit pour sauver l’enfant de la dépendance en l’internant dans un établissement spécialisé dans les cures de désintoxication.
Son histoire
 La photo paraissait tristement vraisemblable d’autant plus que la famille du petit Ardi a bien confirmé la dépendance de ce dernier à la nicotine, ajoutant que des fois l’enfant en manque pouvait faire des crises de colère qui tournaient souvent au drame.
Son addiction à la cigarette ne peut avoir qu’une seule explication : Ardi ne faisait qu’imiter un membre de sa famille qui fumait également. Reste à confirmer cela.
La cure de désintoxication
Après cette bombe médiatique, l’organisation indonésienne de la protection de l’enfance a pris les choses en main et a envoyé l’enfant en cure de désintoxication.  Suivi par des médecins et thérapeutes, le petit Ardi a réussi progressivement à décrocher de son addiction mais s’est malheureusement réfugié dans la nourriture ce qui a accentué sa prise de poids pour peser 24 kilos à l’âge de deux ans seulement.
Le suivi nutritionnel
 Son pédiatre a expliqué cette prise de poids par le fait que la nicotine avait totalement déséquilibré son système endocrinien ce qui le rendait résistant à l’insuline. Ainsi son sang ne pouvait plus décomposer le glucose des aliments ce qui expliquait ses envies insatiables de sucre et sa boulimie.
Que serait devenu Ardi si rien n’était fait ?
Si Ardi n’avait pas arrêté de fumer à 2 ans, il aurait eu des problèmes respiratoires, des complications pulmonaires et serait atteint de cancer aujourd’hui.
En Indonésie, le tabagisme infantile est un véritable fléau : un enfant sur trois âgé de moins de dix ans s’avère être addict à la nicotine. Le nombre des enfants fumeurs dans ce pays ne cesse d’augmenter en raison du manque d’information et de sensibilisation des parents. Ce chiffre alarmant a poussé le  le gouvernement indonésien à s’engager et entreprendre des mesures nécessaires pour s’attaquer sérieusement à ce fléau.