Couple : 50 questions pour explorer votre relation

Sentiments
Évaluez la force de votre amour
Lorsque les conflits s’intensifient, que le sentiment d’être incompris se renforce, que les rancœurs s’accumulent, difficile de savoir ce que l’on éprouve réellement pour son partenaire. Or, les sentiments sont le socle sur lequel se construisent nos histoires d’amour. Qu’ils viennent à faiblir, et c’est l’édifice tout entier qui vacille. Grande est la tentation de clore le dossier d’un « Je ne l’aime plus, c’est terminé ». C’est oublier que cette conclusion radicale exprime davantage notre désir d’en finir avec une situation pénible plutôt qu’avec cet homme ou cette femme. D’où le premier conseil de Patrick Estrade : « Ne pas sauter à la conclusion, mais avancer pas à pas, sans préjuger de la suite ni céder à l’impatience. »
Pour démarrer votre bilan, le psychothérapeute propose ces questions :
1. Si vous pouviez résoudre tous vos problèmes, pensez-vous que l’amour, tel le Phénix, renaîtrait de ses cendres ?
2. Avez-vous le sentiment que vous vous voulez mutuellement du bien ?
3. Malgré les problèmes, votre relation et son environnement restent-ils très importants pour vous ?
4. Que ressentez-vous en vous projetant dans une vie où vous ne verriez plus votre partenaire ?
5. Avez-vous le sentiment d’être aimé/accepté pour ce que vous êtes ?
6. Recevez-vous beaucoup plus de reproches et de critiques que de compliments ou de mots valorisants et soutenants ?
7. Soulignez-vous régulièrement ce que vous appréciez chez votre partenaire, ce qui vous séduit et vous touche ? Et lui, le fait-il ?

Couple amoureux et couple culturel
Le premier, explique Patrick Estrade, est fait des sentiments que se portent deux personnes. Le second rassemble tout ce qu’ils construisent à deux : un lieu de vie, un style de vie, une culture commune, une belle-famille, mais aussi des valeurs, des idéaux, des projets, des épreuves, des souvenirs. Dans sa pratique, le thérapeute a constaté que l’on peut s’être détaché affectivement de son partenaire – c’est la faillite du couple amoureux –, mais demeurer attaché à son couple culturel, à ce que l’on a créé avec l’autre. Avoir cette distinction à l’esprit aide à discerner ce qui ne nous convient plus : une personne ou un mode de vie, et si l’on est prêt à se passer de l’un et de l’autre.
Acceptation positive, valorisation
Pour le psychothérapeute, pouvoir exprimer son affection et souligner les qualités de la personne aimée sont des éléments essentiels à la pérennité du sentiment amoureux et au plaisir de vivre ensemble.
Communication
Repérez les malentendus
C’est une réalité, observable par tous : la communication est le baromètre de la vitalité du couple, de son intimité. Mais comme le rappelle Robert Neuburger, « la vie de couple est pavée de malentendus et d’incompréhensions ».
Communication digitale, communication analogique
Si la communication humaine est fondamentalement complexe, observe le thérapeute de couple, c’est que nous utilisons deux procédés, qui se complètent sans pour autant jamais se confondre : la communication digitale (les mots, sujets à interprétation) et la communication analogique (le ton, les gestes, les attitudes corporelles). Chez les couples qui s’entendent, la parole et les mimiques sont décodées aisément. En revanche, chez les couples qui ne s’entendent pas, quiproquos, malentendus et mauvaises interprétations foisonnent.

Ratés de la communication
S’ajoute à ces difficultés ce que le psychiatre appelle l’impasse communicationnelle (chacun veut exprimer son point de vue tout en ayant le sentiment de ne pas être compris ou écouté), ou encore les falsifications communicationnelles (dissimulations, mensonges diplomatiques ou mensonges tout court, mauvaise foi, désinformation…).
Pour observer la manière dont vous vous parlez, Robert Neuburger propose, dans son ouvrage, les questions suivantes :
8. Êtes-vous satisfait de la communication dans votre couple ?
9. Avez-vous le sentiment de comprendre votre partenaire et d’être compris par lui ?
10. Pensez-vous qu’il y ait des zones d’ombre importantes, des sujets sur lesquels il est difficile, voire impossible, de communiquer ?
11. Vous arrive-t-il de dissimuler volontairement à votre partenaire certains de vos actes et certaines de vos pensées ?
12. Vous arrive-t-il de lui mentir délibérément ?
13. Pensez-vous que votre partenaire soit capable de dissimulation, voire de mensonge ?
14. Votre couple a-t-il déjà été confronté à la révélation d’un mensonge délibéré de l’un ou de l’autre ?
15. Si oui, comment avez-vous géré cette situation ?
Intimité

Mesurez votre distance
L’intimité est à la fois un sentiment (être compris, pouvoir tomber le masque, être dans une entente qui peut parfois se passer de mots…), un espace (la maison, la chambre) et un temps (celui que le couple consacre à son « être bien ensemble »).
Le sentiment d’intimité
Être intime avec son partenaire, se sentir en confiance, soutenu, accepté tel que l’on est. Patrick Estrade invite à méditer sur la bonne distance dans le couple, qu’il résume ainsi : « Suffisamment proche pour être ému par l’autre, suffisamment éloigné pour être étonné par lui. » Et propose de répondre aux questions suivantes :
16. Avez-vous le sentiment d’être (vraiment) écouté par votre partenaire ?
17. Et vous, l’écoutez-vous vraiment ?
18. Vous faites-vous régulièrement part de ce qui vous émeut, vous fait rire, vous passionne ou vous tracasse ?
19. Avez-vous le sentiment que vos petits travers et petites manies sont accueillies avec bienveillance/humour par l’autre ? La réciproque est-elle vraie ?
20. Y a-t-il des pensées, des faits ou des comportements que vous gardez pour vous ou partagez avec d’autres pour ne pas altérer la séduction dans votre relation ?
21. La familiarité (gestes, paroles, comportements) de votre partenaire est-elle source d’attendrissement ou d’agacement et de conflits ?

Le territoire commun
Dans La Maison sur le divan (Pocket), Patrick Estrade explique ce que nos lieux de vie révèlent de nous. L’aménagement de son intérieur en dit long sur la capacité du couple à produire un espace commun harmonieux, respectueux de la singularité de chacun des conjoints, mais aussi des enfants. Et chez vous ?
22. Votre lieu de vie respecte-t-il vos besoins et vos goûts respectifs ?
23. Y a-t-il, dans l’espace commun, des pièces (meubles, objets) imposés par l’autre et que vous ne supportez pas ?
24. Si vous deviez vivre seul, l’aménagement de votre lieu de vie serait-il radicalement différent ou sensiblement le même ?
25. En quoi votre intérieur ressemble-t-il à votre couple ?

Le temps dédié au couple
Pour se déployer et se renforcer, l’intimité a besoin de temps. Mais, dans la réalité, celui qui devrait être consacré au couple est bien souvent sacrifié au profit de la famille, du travail, des amis et des loisirs. Patrick Estrade a coutume de dire aux couples qu’il reçoit que leur relation doit être pensée comme une priorité s’ils désirent la rendre plus harmonieuse, plus proche de leur idéal. Est-ce le cas pour vous ? Ces questions vous aideront à mesurer l’écart entre vos désirs et la réalité :
26. Vous arrive-t-il souvent de reporter un projet de couple (sortie, voyage, temps passé ensemble à la maison) au profit d’une sollicitation ou d’une contrainte venant de l’extérieur ?
27. Avez-vous le sentiment que vous manquez de temps de qualité pour votre couple ?
28. Vous et votre partenaire vous accordez-vous du temps « chacun pour soi » ?
29. Si vous aviez plus de temps de qualité à passer ensemble, comment en disposeriez-vous ?
30. Les tâches de la maison sont-elles réparties de manière satisfaisante pour chacun ?
Sexualité

Testez votre satisfaction
En matière de sexualité, chaque couple écrit sa partition, suit son propre tempo. Peu importe la fréquence ou la durée des relations sexuelles, seules comptent la satisfaction de chacun et la capacité du couple à communiquer sur les éventuels réajustements souhaités. Sylvain Mimoun vous propose ces questions :
31. La fréquence de vos relations intimes vous convient-elle ?
32. Vous sentez-vous désiré et respecté pendant ces relations ?
33. Vous arrive-t-il (parfois, souvent, tout le temps, jamais) de ressentir de l’ennui ?
34. Consentez-vous (parfois, souvent, tout le temps, jamais) à des relations sexuelles uniquement pour faire plaisir à l’autre ?
35. Adoptez-vous (souvent, parfois, tout le temps, jamais) certaines pratiques uniquement pour faire plaisir ou céder à la pression de votre partenaire ?
36. Dans l’idéal, aimeriez-vous apporter des changements à la sexualité de votre couple ? Si oui, lesquels ?
37. Vous sentez-vous complice avec votre partenaire si vous parlez avec lui de sexualité ?
38. Dans l’ensemble, diriez-vous que votre sexualité est satisfaisante ou bien qu’elle est problématique ?
39. Si tout continuait comme maintenant, est-ce que vous diriez que tout va bien ou qu’il manque quelque chose ?
Projets
Identifiez vos désirs communs
Le couple est un organisme vivant qui évolue et dont les partenaires essaient de concilier réalisation personnelle et épanouissement à deux. Les projets sont partie intégrante de la vie de couple, ils expriment sa vitalité, mais aussi le degré d’investissement de chacun dans la vie commune. L’une des difficultés : concilier projets en duo et projets en solo. Patrick Estrade vous propose d’y réfléchir par le biais des questions suivantes :
40. Avez-vous au moins un projet commun (vacances, décoration, loisirs, travail, famille) ? Si non, pourquoi ?
41. Ce projet est-il récurrent, de l’ordre de l’habitude ? Si oui, en retirez-vous encore du plaisir ?
42. Trouvez-vous votre partenaire suffisamment investi dans l’avenir de votre relation ? Qu’en est-il de vous ?
43. Est-ce toujours le même qui lance les projets importants dans votre couple ? Si oui, cela vous convient-il ?
44. Vos idées de projet pour le couple sont-elles en général bien reçues par l’autre ?
45. Votre partenaire soutient-il de manière positive vos projets personnels ?

Après avoir exploré vos sentiments, votre communication, votre intimité, votre sexualité, vos projets, posez-vous ces questions subsidiaires :
46. Avez-vous abordé ce bilan avec envie, celle de mieux comprendre votre couple, de contribuer à son bonheur ?
47. Avez-vous été surpris par un aspect positif de votre relation, dont vous n’aviez pas conscience ?
48. Avez-vous été surpris par un aspect négatif ?
49. Votre partenaire a-t-il lui aussi répondu à toutes ces questions ? Si non, pourquoi ?
50. À ce stade, que ressentez-vous : de l’enthousiasme ou de l’inquiétude ? À quoi sont-ils liés ?


Couple : 50 questions pour explorer votre relation Couple : 50 questions pour explorer votre relation Reviewed by Moez Issaoui on 21:43:00 Rating: 5

Gallery

Fourni par Blogger.