About Me

header ads

Les professeurs de la Floride auront le droit d'être armés en classe

Les professeurs de la Floride auront maintenant l'autorisation de porter une arme à feu en classe suite à l'adoption d'une loi à cet effet par le parlement de l’État américain de Floride.
L'objectif derrière cette loi controversée serait d'éviter que d'autres tueries ne surviennent dans les écoles de cet État où le douloureux souvenir de la tuerie qui avait eu lieu au lycée de Parkland plane toujours dans la mémoire de la population. Rappelons que lors de cet événement tragique, un ancien élève avait tué 17 personnes le 14 février 2018.  
Le texte avait obtenu la majorité des voix au Sénat local et pour ce qui est de la Chambre des représentants de Floride, on rapporte qu'il a été approuvé par 65 voix contre 47.
Les professeurs qui souhaiteront bénéficier de cette autorisation devront suivre une formation au maniement des armes de 144 heures.
Évidemment, le projet de loi ne fait vraiment pas l'unanimité auprès de la population. De nombreux citoyens indiquent qu'au lieu de régler le problème, l'ajout d'armes à feu dans les écoles ne fera que risquer de l'accroître davantage.
À titre d'exemple, on souligne que dans l'éventualité où une attaque se produirait et qu'une intervention policière serait déclenchée, des enseignants armés pourraient être pris à tort pour des personnes hostiles.
La représentante démocrate de Floride Val Demings, ex-chef de la police de la ville d’Orlando, partage justement cet avis: "Armer les enseignants est la recette pour une tragédie. La véritable solution est de garder les armes hors d’accès des mains néfastes."
Rappelons qu'au lendemain de la tuerie de Parkland, une mobilisation sans précédent s'était tenue aux États-Unis afin d'exiger un contrôle plus sévère des armes à feu et même une interdiction des fusils d'assaut, étant donné qu'il s'agissait du type d'arme qui avait été utilisé à Parkland. Toutefois, le président américain Donald Trump a vivement refusé une telle option, préférant plutôt suggérer qu'on arme les enseignants.