About Me

header ads

Nouvelle flambée du prix du carburant dans toute la France

Alors que le mouvement des gilets jaunes s'est formé notamment en raison du prix très élevé du carburant, il semblerait que leur combat ne soit pas terminé puisqu'on vient d'apprendre que le prix du carburant est en train de connaître une nouvelle flambée.
C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui risque d'en agacer une grande partie d'entre vous, surtout celles et ceux qui se plaignent continuellement que le prix du carburant soit trop élevé. En effet, le prix du carburant est en train de connaître une nouvelle flambée et cela ne risque pas d'aider le contexte houleux dans lequel vivent les Français. Pour vous donnez une idée de cette augmentation, le quotidien parle d'une augmentation de 10 centimes pour le sans-plomb 95, passant de 1,48 à 1,58 euro. Le litre de diesel, quant à lui, a augmenté de 17 centimes, passant de 1,31 à 1,48 euro. De quoi faire grogner les gilets jaunes. 
Surtout que si on remet les choses dans leurs contextes respectifs, Le Parisien affirme que le sans-plomb 95 n'a jamais était aussi cher que depuis le mois d'avril 2013, soit depuis 6 ans. Concernant, le diesel, c'est encore plus inquiétant parce que le prix du litre frôle le triste record d'octobre 2018 qui est notamment à l'origine de la révolte des gilets jaunes et de tous les dégâts qu’un tel mouvement a causés.
Mais qu'est-ce qui explique cette nouvelle flambée du prix du carburant ? Le Parisien indique qu'il y a plusieurs raisons qui entrent en jeu. Tout d'abord, le quotidien indique que le prix du baril de pétrole brut a augmenté et forcément cela a une incidence sur le prix du carburant des Français. Par la suite, le taux de change de l'euro par rapport au dollar entre dans la balance. En effet, 1 euro équivaut en ce moment à 1,12 dollar, ce qui expliquerait également la hausse du prix du carburant.
Vous l'aurez compris cette nouvelle flambée du prix du carburant n'est donc pas liée à une lubie du gouvernement d'Emmanuel Macron comme certains pourraient croire, mais à un contexte économique pas très favorable aux Français. Reste à savoir si cette mauvaise nouvelle va énerver de nouveau les gilets jaunes qui sont capables de tout et n'importe quoi comme on a pu le voir au cours des derniers mois.