About Me

header ads

4 braconniers qui chassaient des tigres sont tués par la police.

Au Bangladesh, 4 braconniers qui chassaient le tigre ont perdu la vie dans une fusillade avec la police.
Les hommes armés ont décidé d'ouvrir le feu contre des agents de la Rapid Action Battalion (RAB), une unité antiterroriste de la police du Bangladesh. Les agents souhaitaient interroger les 4 suspects quand ceux-ci ont décidé de répliquer avec leurs armes.
Dès que les braconniers ont ouvert le feu, les agents de la Rapid Action Battalion ont répliqué, causant ainsi une fusillade.
Les braconniers qui se trouvaient alors sur un bateau ont tous été tués dans l'échange de coups de feu.
Selon ce que la police a indiqué, les braconniers faisaient partie d'un réseau bien connu des autorités qui se spécialise dans la chasse illégale aux tigres du Bengal, mais aussi, dans la chasse aux dauphins.
Comme l'a expliqué Tajul Islam, porte-parole pour la RAB, les braconniers sont une menace qui est prise très au sérieux par les autorités, car ces chasseurs illégaux menacent considérablement la survie et la protection de la faune.
Depuis 2004, on estime qu'au moins 120 personnes ont perdu la vie dans des échanges armés avec les agents du RAB. De plus, on rapporte qu'au moins 400 braconniers ont été interceptés par la RAB.
Parmi les 400 braconniers qui ont été interpellés, on rapporte que la moitié de ceux-ci ont aussitôt accepté de rendre leurs armes aux agents, tentant de les échanger contre d'autres biens matériels.
Selon le premier ministre Sheikh Hasina, les interventions du RAB sont une grande réussite afin de mettre un frein aux activités des braconniers.
La semaine dernière, des scientifiques confirmaient que la population de tigres au Bangladesh avait augmenté pour la première fois en 20 ans. 
Il reste un peu plus d'une centaine de spécimens de tigre à proximité de la frontière du Bangladesh et ainsi, chaque tigre doit être préservé afin d'assurer la survie de l'espèce.